Un site de partage des livres gratuitement et sans censure

Rechercher votre Livre ici

mardi 6 février 2018

Les journalistes, Monographie de la presse parisienne de Honoré de Balzac

Description de l'ouvrage

Les journalistes, Monographie de la presse parisienne de Honoré de Balzac

Balzac dénonce ici la toute-puissance des journalistes de son temps, leur vanité vénale, la versatilité de leurs jugements et l'influence abusive qu'ils exercent sur les gouvernements. Les deux textes réunis dans ce livre -Monographie de la presse parisienne et Des salons littéraires - méritent plus que jamais d'être lus et relus. Cette critique féroce de ce qu'on n'appelait pas encore les " médias " surprend aujourd'hui par son actualité, au point que certaines phrases de Balzac pourraient être récrites à l'identique.

Auteur

Honoré de Balzac, né Honoré Balzac est un écrivain français. Romancier, dramaturge, critique littéraire, critique d'art, essayiste, journaliste et imprimeur, il a laissé l'une des plus imposantes œuvres romanesques de la littérature française, avec 93 romans et nouvelles parus de 1829 à 1855, réunis sous le titre "La Comédie humaine". À cela s'ajoutent "Les Cent Contes drolatiques", ainsi que des romans de jeunesse publiés sous des pseudonymes et quelque vingt-cinq œuvres ébauchées. Il obtiendra d’ailleurs la Légion d'honneur en avril 1845. Il est un maître du roman français, dont il a abordé plusieurs genres : le roman historique et politique, avec "Les Chouans", le roman philosophique avec "Le Chef-d'œuvre inconnu", le roman fantastique avec "La Peau de chagrin" ou encore le roman poétique avec "Le Lys dans la vallée". Mais ses romans réalistes et psychologiques les plus célèbres, tels "Le Père Goriot", "Eugénie Grandet" ou "Illusions Perdues", lui ont valu une qualification réductrice d' «auteur réaliste», qui ignore son aspect visionnaire et la puissance de son imagination créatrice. Comme il l'explique dans son Avant-Propos à la La Comédie humaine, il a pour projet d'identifier les «Espèces sociales» de son époque, tout comme Buffon avait identifié les espèces zoologiques. Ayant découvert par ses lectures de Walter Scott que le roman pouvait atteindre à une «valeur philosophique», il veut explorer les différentes classes sociales et les individus qui les composent, afin «d'écrire l’histoire oubliée par tant d’historiens, celle des mœurs» et «faire concurrence à l'état civil». À côté d'une aristocratie qu'il admire, l'auteur décrit la montée de la bourgeoisie et la puissance de l'Argent. Intéressé par les êtres qui ont un destin, il crée des personnages plus grands que nature, au point qu'on a pu dire que, dans ses romans, «chacun, même les portières, a du génie». Certains de ses personnages sont tellement vivants qu'ils sont devenus des archétypes, tels Rastignac, le jeune provincial ambitieux, Grandet, l'avare tyran domestique, ou le père Goriot, icône de la paternité. Il accorde une place importante aux financiers et aux notaires, mais aussi au personnage de Vautrin, le hors-la-loi aux identités multiples. Son œuvre compte une énorme proportion de courtisanes et de grisettes, à côté de femmes admirables et angéliques. L'importance qu'il accorde à celles-ci et à leur psychologie lui a valu très tôt un lectorat féminin enthousiaste.

Télécharger Les journalistes, Monographie de la presse parisienne de Honoré de Balzac gratuitement en PDF

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Contactez-nous

Nom

E-mail *

Message *