Un site de partage des livres gratuitement et sans censure

Rechercher votre Livre ici

mardi 20 décembre 2016

La poursuite du bonheur de Douglas KENNEDY

La poursuite du bonheur de Douglas KENNEDY


Description de l'ouvrage

La poursuite du bonheur de Douglas KENNEDY



Le lendemain des obsèques de sa mère, Kate Malone reçoit l'appel d'une certaine Sara Smythe, qui dit être une amie de ses parents. Face au scepticisme de Kate, elle lui confie un manuscrit. L'histoire de plusieurs vies entremêlées un demi-siècle auparavant.

1945. L'Amérique se remet de la guerre. Mais, très vite, les heures noires du maccarthysme résonnent, avec leur cohorte de trahisons et de lâchetés conformistes. Et dans la tourmente, l'histoire des Malone s'écrit.



" Une fresque romanesque à dévorer. " Olivia de Lamberterie – ELLE



" Une pure réussite, un délectable moment de lecture, une héroïne inoubliable. " Pascale Frey – Lire


Biographie : 

Nationalité : États-Unis 

Né(e) à : Manhattan, New-York (Etats-Unis) , le 01/01/1955

Il étudie à la Collegiate School (le plus vieux lycée de New York) et au Bowdoin College dans l’État du Maine, avant de partir un an au Trinity College de Dublin en 1974.
De retour à New York, il devient régisseur dans des théâtres de Broadway. En mars 1977, entre deux productions, il décide de partir à Dublin pour rendre visite à des amis.
À Dublin, il devient cofondateur d’une compagnie de théâtre. Il rejoint ensuite le National Theatre of Ireland en tant qu’administrateur de la branche expérimentale. 
Il y passe cinq années (1978-1983), pendant lesquelles il commence à écrire, la nuit. En 1980, il vend sa première pièce à la chaîne de radio britannique BBC Radio 4.
En 1983, il démissionne de son poste au National Theatre of Ireland pour se consacrer exclusivement à l’écriture. Pour survivre, il devient journaliste indépendant, notamment pour l’Irish Times où il tient une rubrique de 1984 à 1986.
En mars 1988, il déménage à Londres, au moment où son premier livre, un récit de voyage, est publié.
En 1994, paraît son premier roman, "Cul-de-sac". En 1997, il est porté à l’écran par Stephan Elliott, le réalisateur de "Priscilla, folle du désert".
Son deuxième roman, "L'Homme qui voulait vivre sa vie", connaît un succès international. Il est traduit en seize langues et fait partie de la liste des meilleures ventes.
Son troisième roman, "Les Désarrois de Ned Allen" est aussi un best seller et un succès critique, traduit en quatorze langues.
"La Poursuite du bonheur" marque un changement radical. Après trois romans que l’on pourrait décrire comme des thrillers psychologiques, il opte pour une histoire d’amour tragique. Il reçoit un excellent accueil critique.
Ont suivi "Une relation dangereuse" (Belfond, 2003) et "Au pays de Dieu" (Belfond, 2004).
Parfaitement francophone, divorcé et père de deux enfants, Douglas Kennedy vit entre Londres, Paris, Berlin et Wiscasset dans l’État du Maine où il a acheté une maison.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Contactez-nous

Nom

E-mail *

Message *